Les clés du succès pour ouvrir et développer son cabinet d’avocat

I Le replay

Avez-vous déjà pensé à vous lancer à votre propre compte ? Ou vous souhaitez développer votre activité ?

🚀 C’est un projet à la fois ambitieux et personnel qui présente de nombreux challenges pour tout avocat. C’est pourquoi nous proposons ce 13e Justi’Talk aux avocats qui souhaiteraient passer de la collaboration à l’indépendance ou développer leur activité.

💻 Ce webinar est animé par Maître Jérémie Darmon, avocat fondateur du cabinet Darmon Avocats. À travers sa success-story, Maître Darmon vous transmettra tous les conseils nécessaires pour ouvrir et développer votre cabinet d’avocat.

 II L’essentiel à retenir

 Quelques chiffres clés

  • 70 073 avocats recensés en France en 2020
  • 19 600 avocats de plus qu’il y a 10 ans et près de 30.000 avocats pour le Barreau de Paris
  • À Paris en 2019 : 31,7% des avocats sont indépendants
  • D’après l’étude Justifit datant de 2019, 58% des justiciables utilisent Internet pour identifier un avocat

Pourquoi créer son cabinet ?

Si la collaboration permet de se former d’une part et de bénéficier d’une rétrocession fixe de l’autre, être à son propre compte permet de gérer ses dossiers en toute autonomie tout en construisant sa propre clientèle.

Quel est le bon moment pour se lancer ?

Le bon moment pour lancer son cabinet d’avocat relève de l’aventure entrepreneuriale et répond avant tout à un choix de vie personnel. L’histoire de Maître Darmon montre qu‘il est tout à fait possible de démarrer son activité, avec succès, sans passer par l’étape « collaboration« .

Quelles sont les ressources humaines et techniques nécessaires ?

Afin d’optimiser la construction de votre clientèle nous vous conseillons de vous appuyer sur les ressources ci-dessous :

  • Un logiciel de gestion autrement appelé un CRM, qui vous permettra de gérer votre relation client.

Pensez-y : jusqu’au 31 août 2021, nos avocat membres de Justifit bénéficient d’une remise de 50% sur leurs frais de formation pour toute souscription chez Jarvis Legal. Plus de détails ici.

  • Des ressources en « communication web » : que ce soit une agence ou un freelance, ces experts pourront vous aider dans la rédaction de contenu, sur les éléments graphiques et enfin à construire des stratégies permettant d’améliorer votre référencement internet. En effet, il est très important de vous créer une identité et aussi de la faire vivre. Maître Darmon recommande son partenaire Lead SEO pour vous accompagner.

Pensez-y : Justifit vous offre un audit digital gratuit de 30 minutes et un rapport personnalisé de votre site web. Contactez-nous pour en bénéficier !

  • Un expert comptable qui sera un vrai partenaire stratégique.

Côté ressources humaines, Maître Darmon vous conseille d’utiliser votre réseau afin de recruter des stagiaires avocats que vous formerez et qui deviendront, peut-être, vos collaborateurs ! Par exemple, pour élargir son réseau, Maître Darmon s’aide de son réseau à la fac de droit où il est chargé de TD.

Pour fédérer et fidéliser votre équipe, il est important d’instaurer une culture d’entreprise grâce à des moments conviviaux (team building, déjeuner, verres) et de les associer aux décisions stratégiques du cabinet.

Quels moyens financiers sont nécessaires pour démarrer son activité ?

Lancer son activité est un challenge mais il n’est pas nécessaire d’avoir des sommes astronomiques de côté pour se lancer. Comparer le retour sur investissement par rapport à la collaboration en tant que jeune avocat donne une perspective intéressante : il suffirait de 1 à 3 dossiers par mois pour toucher le même niveau de rémunération. Mais à la différence de la collaboration où la valeur est transmise en grande partie au cabinet, dans le cadre de votre cabinet, vous créez un capital. Par ailleurs, chaque client peut vous recommander à d’autres clients.

Les 3 premieres dépenses à prévoir sont les suivantes :

  • Le loyer de votre adresse de votre domiciliation : 3 ou 4 mois de loyer en avance peuvent être suffisants. Dans un premier temps vous pouvez vous installer dans un bureau en co-working (moins coûteux et plus convivial) puis dans un second temps vous pourrez louer votre propre bureau avec votre “plaque”.

Pensez-y : une adresse dans un quartier d’affaires tel que le 8eme vous donnera une certaine légitimité vis à vis de vos clients !

  • La robe et les accessoires d’avocat : pensez à vous les faire offrir dès votre titularisation !

Comment se constituer une clientèle en 2021 ?

Plusieurs opportunités s’offrent à vous pour developper votre clientèle :

  • Ne négligez pas votre réseau du premier ou deuxième cercle qui vous permettra d’attirer des prospects. Une opportinité peut venir de partout.
  • Soyez visible sur internet grâce aux réseaux sociaux notamment et améliorez votre référencement. Comme l’affirme l’intervenant Maitre Darmon “ N’ayez pas peur de la visibilité car elle est indispensable… Gardez juste en tête la déontologie et connaissez votre cible ».
  • Participez à des événements tels que des webinars, des salons.

Et la facturation ?

Soyez très transparent sur les honoraires dès votre premier rendez-vous avec le client.

Pour vous aider à gerer vos honoraires, recevez le guide de la facturation. Pensé pour les avocats, ce dernier vous permettra de bien organiser votre facturation et de pouvoir lier facturation et rentabilité.

Proposer des forfaits pour certains dossiers récurrents, tels le divorce sans juge, peut être un bon angle pour rassurer les justiciables. 

Un conseil ?

Au début de votre activité, vous pourrez être tenté d’accepter des dossiers concernant des domaines de droit très divers… Prenez le temps de déterminer ce qui vous plaît et à l’issue de cette période, concentrez-vous sur une ou deux spécialités. Sachez que plus vous choisirez des domaines de droit recherchés, plus vous aurez des demandes !

Pour en savoir plus sur le cabinet de Maître Jérémie Darmon

Me Jérémie Darmon, 36 ans est le fondateur de Darmon Avocats, cabinet dédié exclusivement au droit de la famille, au droit des successions et du patrimoine.

 » Chargé d’enseignement à la Faculté de Droit UPEC (anciennement PARIS XII) en Droit de la famille depuis 12 ans, j’ai créé ce cabinet immédiatement à la sortie de l’EFB sans passer par la case collaboration en 2011.

Aujourd’hui le cabinet compte :

– 3 collaboratrices, 

– 1 secrétaire,

– selon les périodes 2 à 3 stagiaires élèves-avocats.

Nous collaborons également avec une fiscaliste expert-comptable commissaire aux comptes et un notaire.

Chaque collaboratrice gère son pôle et collabore avec un élève avocat.

Me ABITAN AZOULAY depuis 2016 est à la tête du pole « régime matrimoniaux, successions, expertise notariale et patrimoniale »

Me RIBEIRO depuis 2017 dirige le pôle Droit International de la famille, c’est à dire les dossiers avec éléments d’extranéité.

Me HAYS depuis 2019, se consacre aux dossiers en Droit pénal de la famille (Non représentation d’enfants/soustraction d’enfants mineurs/abandon de famille/violences conjugales) mais également des dossiers hybrides (Ordonnances de protection, déplacements illicites et internationaux d’enfants etc…).

Par ailleurs, notre cabinet ouvrira en septembre 2021 une nouvelle antenne à Aix-en Provence.

Nous avons conçu et pensé ce cabinet afin de nous adapter aux besoins bien sur techniques mais surtout d’empathie de soutien et de disponibilité dans ces périodes de crises que traversent nos clients.

Nous nous sommes installés d’abord :

  • En domiciliation améliorée au 34 avenue Champs Elysées,
  • Puis en 2013 au 7 avenue Franklin Roosevelt en sous-location d’un bureau 
  • Enfin depuis 2015 au 47 avenue Hoche en sous-location de plusieurs de bureaux avec énormément de services partagés et synergies notamment avec des avocats d’un cabinet international franco-russe en droit des affaires.

Face aux braconniers du droit et à l’émergence de plateforme low cost en ligne, nous avons pris le contre-pied en nous positionnant sur du « sur mesure » et en valorisant à la fois nos compétences et notre temps passé ».